Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Is this yours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Is this yours ?   Sam 26 Avr - 18:59



©Copyright
Aidan Vawn
feat - Aaron Taylor Johnson


Je m'appelle Aidan Vawn, mais on me surnomme Dan ou Danny. Je vis à New York depuis une dizaine d'années et je réside actuellement dans The Bronx. Je suis né le 10 novembre 1990 en Philadelphie. Ce qui me fait donc 23 ans. Dans la vie, je suis magicien de rue et côté cœur, je suis célibataire.

Enfin, je fais parti des Originals et je suis capable de copier le pouvoir des autres.



Tell us who you are

Quelles sont tes cinq principales qualités ? Je suis autodidacte, très débrouillard et habile. Je suis quelqu'un d'assez relax et optimiste. ♦ Quels sont tes cinq plus gros défauts ? Je suis assez indifférent à ce qui m'entoure, j'ai tendance à fuir mes responsabilités. Je ne suis pas si courageux que ça. Je suis assez borné et un peu orgueilleux. ♦ As-tu un signe particulier ? Des piercings et des tatouages et ma dégaine de clodo. ♦ Quelle est la chose qui compte le plus a tes yeux ? Pas grand chose justement. J'aimerais trouver quelque chose qui me tienne vraiment à cœur. ♦ Cites trois choses que tu aimes : Les gens, la vie facile, amuser la galerie ♦ Cites trois de tes aversions : Les gens arrogants avec leur argent et leur diplômes, les prises de tête, les obligations ♦ Si tu étais un animal, lequel serais-tu ? Pourquoi ? Un chat sauvage. J'aime me poser et ne rien faire, apprécier le calme. Mais je ne tiens pas vraiment en place. Je tiens à ma liberté. ♦ Quel genre de musique écoutes-tu ? De tout en fonction de mon humeur, mais généralement reggae et rap. ♦ Ton plus grand regret ? Avoir fuit et continuer à fuir ceux qui compte pour lui. ♦ Ton plus grand rêve ? Trouver le bonheur, où qu'il soit. ♦
©Copyright


© Tumblr
Behind the computer
On me connait sous le nom de Eli, mais je m'appelle Eli. J'ai 21 et je fais du rp depuis 4 ans. Mon personnage est un inventé. En général je fais x nombre de lignes en fonction de l'inspiration et de la nature du post. Je serai présent 3/7 jours par semaine (environ ?). J'ai connu le forum via je ne sais plus et je le trouve très bien !. Je confirme que j'ai bien lu le règlement et je m'engage à le respecter.
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Is this yours ?   Sam 26 Avr - 19:00


Tell us your story

Quel est ton plus beau souvenir d'enfance ? Je me souviens d'une soirée il y a plusieurs années. Mon pote Max avait piqué la voiture de sa daronne et nous avait embarqué, moi et quatre autres potes du lycée. On a roulé direct jusqu'à la mer. C'était fun. L'alcool, les filles, la beu, la plage, le soleil...
Mais le moment dont je me souviens était une peu plus tard, alors que nous nous préparions tous à rentrer. J'étais venu les mains dans les poches alors pendant que les autres rangeaient leur affaires, je me suis posé dans le sable. Ma copine de l'époque m'a rejoint mais elle n'a rien dit. Silencieusement, nous regardions le Soleil se coucher. Et... Je me souviens m'être sentit léger. C'était comme si en sachant que j'allais bientôt rentrer dans ma baraque de merde avec ma vieille mère malade et mes poches trouées, je profitais pleinement de cet éphémère moment d'insouciance. Ou j'étais peut-être simplement complètement pété. ♦
Quel est, au contraire, ton pire souvenir ? L'enterrement de ma mère et pas vraiment pour les raisons qu'on croit. Bien sûr j'étais triste pour elle et pour moi, elle était ma seule famille. Mais ses dernières années n'avaient pas été une partie de plaisir et je crois que comme elle comme pour moi, c'était finalement un soulagement. Non, ce moment était le pire moment de ma vie parce que, alors que je regardais ce cercueil descendre lentement dans la terre, je n'étais pas si mal que ça. Je me forçais presque à être triste parce qu'on est sensé l'être dans une telle situation. Mais à cet instant j'aurais tout aussi bien pu être en train de regarder un match de golf sur mon vieux canapé une bière à la main. Je me suis rendu compte que je me fichais pas mal de cette femme qui m'avait pourtant mis au monde et qui avait fait du mieux qu'elle pouvait pour nous assurer un toit et un frigo rempli. Je ne me suis jamais sentit aussi mal de ma vie, un vrai connard. ♦
Avais-tu une bande d'amis ou étais-tu du genre solitaire ? J'ai toujours eu des amis. La solitude c'est pas mon truc. Par contre je ne peux pas dire qu'on ait été très proche. Les amis c'est fait pour s'éclater, pas pour parler sentiment. ♦
Quels étaient tes passe-temps quand tu étais gosse ? Pas l'école, ça c'est sûr. Non pas parce que j'étais pas sérieux, mais parce que c'était la jungle là-bas. J'ai rapidement compris que si je voulais apprendre un truc, je devrais le faire par moi-même. J'ai dû travailler très jeune pour aider ma mère à joindre les deux bout et pour payer ma fumette. J'ai toujours été curieux et touche à tout alors dès que j'avais un peu de temps à moi ou je savais pas quoi faire, je prenais un bouquin, matait des vidéos sur internet à la bibliothèque ou allait poser des questions au vieux pianiste du bar du quartier. Bref, j'aime apprendre des nouveaux trucs et les maîtriser. ♦
Et avec tes parents, ça se passait comment ? Tu crois que t'étais un bon fils/une bonne fille ? Ma mère était le cas classique de la petite lycéenne un peu trop naïve. Un beau garçon, un ventre bien rond, la porte de la maison familiale qui lui calque au nez, bref vous voyez le topo.  J'aurais été elle, j'aurais balancé ma carcasse de parasite dans une benne et j'aurais continué ma vie, mais elle m'a gardé, nourrit, élevé. C'est un vrai miracle sachant qu'elle ne savait rien faire. Elle a réussi à se faire engager en tant que serveuse dans un snack bar dans lequel elle a travaillé tout le reste de sa vie.
Moi j'étais le genre de môme qui tient pas en place. Comme elle passait ses journées à travailler, je suis vite allé trouver des gens avec qui parler ailleurs. Au final on était plus comme des colocataires qui s'échangeaient des regards dans les couloirs. Je me suis occupée d'elle lorsque la maladie a finit par l'emporté, mais même à ce moment là nous n'étions plus très liés.♦
As-tu fais des bêtises, au point de t'attirer des ennuis ? Tout le temps. A force de fourrer son nez partout on finit toujours par avoir des problèmes. Avec la drogue, les conneries d'adolescent et les problèmes d'argent, j'ai un casier judiciaire assez rempli et je ne pense pas être arrivé à la dernière page encore. ♦
Et à l'école, t'étais un cancre ou t'étais plutôt intelligent ? Ou du genre à faire le strict minimum pour ne pas t'attirer d'ennuis ? Comme je disais mon "école" du quartier était plus un grand zoo où on avait casé tout les gosses du quartier. J'étais un des rares qui espéraient vraiment apprendre des trucs, mais bien franchement même les profs ne savaient pas pourquoi ils étaient là. J'aurais été un intello si on avait prit la peine de corriger mes tests.♦
Maintenant, parlons de ton don. Quand as-tu découvert que tu étais différent ? La découverte s'est passée en deux temps. Le premier en soirée, mais comme j'étais complètement torché, c'était un peu difficile d'avoir une vraie révélation. Un gars tout aussi torché s'était mit à déconner avec un briquet et à lancer des boules de feux. C'était déjà bien chelou mais pour une certaine raison j'avais trouvé ça marrant. Je voulais en avaler une et je l'ai fait. "MAGIE !" j'ai crié quand ça ne m'a pas brûlé et que je pouvais clairement toucher les sphères de flammes. C'est que le lendemain que je me suis dis qu'il y avait peut-être un truc louche là dedans.
Je suis allé cherché le gars de la soirée dans l'optique de comprendre son tour. En tant que magicien de rue autodidacte je ne pouvais laisser passer l'occaz de faire un spectacle pareil. Après un peu de discussion, il m'a finalement avoué que ce n'était pas un tour et que c'était pour de vrai. J'avais entendu des rumeurs dessus mais j'eu quand même du mal à le croire. Mais en le voyant faire j'ai dû faire face à l'évidence. C'était déjà pas mal à encaisser jusqu'à ce que je me rende compte que moi aussi je pouvais soudainement manipuler le feu. J'ai mis du temps à comprendre que ça n'était pas vraiment ça mon pouvoir après que le premier se soit effacé et qu'un autre apparu après une autre rencontre.  ♦
Qu'as-tu ressenti à ce moment là ? Bien franchement un mélange d'excitation et d'inquiétude. Qui ne voudrait pas d'un super pouvoir franchement ? Même si le mien est chelou et franchement pas bien pratique, il faut avouer que ça a la classe. Ce qui est un peu difficile par contre, c'est d'accepter le fait qu'il y a des gens avec toutes sortes de pouvoirs chelous qui se baladent dans les rues. Et ça, ça implique un sacré bordel.♦
As-tu cherché à cacher ta différence ou l'as-tu dévoilé à ta famille, à tes amis ? Personnellement je préfère ne pas trop en parler. De toute manière c'est pas un pouvoir que je peux vraiment montrer. J'ai plus tendance à le montrer à ceux qui ont eux aussi un pouvoir. ♦
Et ton don, en quoi consiste-t-il? Sais-tu le maîtriser ? Je peux copier le pouvoir des autres en le touchant. C'est presque comme une maladie contagieuse en fait. Lors du toucher je peux sentir le changement s'opérer en moi. Le pouvoir de l'autre devient alors aussi le mien. Je le garde ensuite incubé quelques jours et généralement il disparaît au bout de cinq jours.
Je ne sais pas si y a quoique ce soit à maîtriser concernant mon pouvoir à moi. Je sais qu'en fonction des pouvoirs que je reçois, c'est plus ou moins difficile à gérer. ♦
T'est-il arrivé de provoquer des incidents, voir un drame ? Pas vraiment. Je peux dire que je m'en sors plutôt bien vu les circonstances. Une fois j'ai croisé un mec qui pouvait apparemment courir comme Flash. Ça m'a prit au dépourvu et je me suis violemment prit un mur en voulant traverser une rue. Je pense que les gens ont du mal à maîtriser leur pouvoir lorsqu'ils sont en colère et comme je suis quelqu'un de plutôt relax au final je gère. J'ai dû péter une vitre ou deux en faisant le con avec un pouvoir. ♦
As-tu décidé de te battre pour les tiens ou restes-tu dans l'ombre pour tenter de garder une existence normale ? (explique-nous ici le choix de ton groupe) Je n'aime pas trop le terme "les miens". Je ne pense pas qu'avoir un pouvoir sépare forcément la population. En tout cas moi je ne le ressens pas comme ça. J'ai croisé quelques gars à pouvoirs dans ma vie mais c'est pas devenu ma famille non plus. Je vis ma vie comme je l'ai toujours fait, c'est-à-dire tout seul comme un grand. ♦
Es-tu au courant de la traque qu'organise le gouvernement pour les gens comme toi ? Quoi ? Euh non. ♦
Est-ce que cela te fait peur ou as-tu appris à vivre avec cette menace ? Si je l'apprends ça me ferais assez flipper. J'ai pas demandé à avoir un pouvoir, ni à être traqué par le gouvernement. En gros lâchez-moi les basques j'emmerde personne. ♦
T'as déjà rencontré des gens comme toi ? Quelques uns oui. Plutôt sympas et assez ouverts finalement lorsqu'ils voient que j'ai le même pouvoir qu'eux. Peut-être que ça leur donne l'impression d'être mieux comprit. En tout cas moi j'aime parler avec les gens et écouter leurs histoires. Mais au final je finis quand même pas continuer ma route. ♦

Cela fait combien de temps que tu as découvert ton don ? Ça va bientôt faire un an je crois.♦ Est-ce que tu arrives à vivre avec lui ou as-tu encore certaines difficultés ? Si oui, dis-nous quelles sont ces difficultés ?  Pour l'instant ça va, ma vie n'a pas tant changé sauf quand je rencontre des gens doté de pouvoirs. Généralement je les accoste pour parler un peu autour d'un verre. J'essaye de mieux comprendre leur pouvoir, leur vie, leur vision de la chose... Il m'arrive d'attraper un pouvoir sans m'en rendre compte et de me faire surprendre. A chaque fois que je découvre un pouvoir je galère un peu avec c'est vrai, mais c'est plutôt marrant au final. J'ai toujours aimé faire de nouveau trucs ♦ Et niveau famille, ça se passe comment ? T'es célibataire, marié, divorcé ? Tu arrives à mener une vie « normale » ? Célibataire et libre comme l'air ! Je suis quelqu'un sans prise de tête et sans attache. C'est vrai qu'au final c'est peut-être un peu solitaire comme vie même si je suis rarement seul ! ♦
T'as trouvé un job ? Il est bien ? Ou peut-être que t'es encore à la fac, au collège. Dis-nous ce que tu fais dans la vie.  Je suis magicien de rue ou du moins c'est ce que je fais le plus clair de mon temps et ce que je fais de mieux. J'aime épater la galerie et les touristes. Je commence à me faire un petit nom à New York et je gagne ma vie de pourboire où en faisant le show dans des soirées. Je suis un peu homme à tout faire donc je dépanne souvent des gens et parfois je fais des petits boulots. Bref je vis assez au jour le jour. ♦

A quoi ressemble une journée type dans ta peau ? Je me lève dans mon petit appart du Bronx. Parfois avec quelqu'un dans mes bras ou affalé sur mon canapé ou sur mon parquet, parfois pas. Un joint, un cookie et je rejoins les rues. Je déambule et je vais là où mon humeur et mes envies du jour me mène. Si je suis en dèche d'argent je garde un œil ouvert sur les devantures de cafés et de bars pour d'éventuelles offres d'emploi. Si je trouve un coin sympa, je respire un bon coup et je me lance dans le show. Les gens s'amassent lentement autour de moi, parfois je dois les interpeller, mais au final je réussis toujours à leur arracher un sourire et parfois un dollar.
Je peux rester une journée entière au même endroit si la foule est réceptive, sinon je me pose dans un bar, un parc, dans le métro. J'observe les gens qui passent et parfois l'un d'eux attire mon attention et je vais lui parler. Ça surprends toujours, mais vous ne croirez pas le nombre de choses que les gens disent lorsqu'on est à leur écoute.
Quand le Soleil commence à se coucher, cela annonce pour moi le début d'une deuxième journée, plus excitante, plus palpitante. Je vais dans un bar, un squat, une soirée, un club. Les gens commencent à me connaitre dans le coin et parfois c'est même eux qui m'appellent. Ensuite alcool, drogue, musique, filles... La soirée se finit dans le flou et le lendemain on recommence !  ♦
Est-ce que tu as des animaux de compagnie ? Nop. J'adore les animaux, je les trouve hilarant. Mais je pense que c'est trop de boulot de s'occuper d'eux et je voudrais pas finir avec un cadavre dans mon appart. J'ai une voisine qui a un Chitzu qu'elle me demande parfois de garder. Je crois qu'il a le béguin pour moi. ♦
Tu fais du sport ou t'es plutôt doué(e) en art ? Avec toute les conneries que j'avale mon corps est vraiment pas au meilleur de sa forme. Je peux encore courir vite, c'est utile dans pas mal de situation, mais je suis pas du tout endurant. Par contre je suis super habile avec mon corps mais surtout avec mes mains. Je suis touche à tout et assez bon élève. On peut dire que je me débrouille bien en "art" ♦ Manuel(le) ou intellectuel(le) ? Plutôt manuel si on oublie le côté intellect de l'apprentissage. J'aime pas vraiment la philosophie et les grands discurs ♦ Quels sont tes projets ? Vivre ma vie comme je l'entends sans me prendre trop la tête. Mais en même temps une vie sans vague serait trop déprimant... ♦


Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
 
Is this yours ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: Aidan Vawn-
Sauter vers: