Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I've got the magic in me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: I've got the magic in me.   Dim 27 Avr - 19:22





«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson



Belle journée en perspective pour l'artiste de rue. La soirée avait été plutôt sage et c'est assez tôt que les rayons du Soleil vinrent titiller les yeux clos d'Aidan. Jetant une petite ambiance musicale posée alors qu'il procéda à sa routine matinale, le jeune homme se sentait particulièrement fresh.
Du soleil signifiait plus de gens dans les rues, des gens moins pressés et fermés. Le soleil signifiait aussi dreads rassemblés en queue de cheval, T-shirt à fleur, bermuda et tongs. Bref, de quoi mettre Aidan de bonne humeur.
Sans plus que quelques dollars dans ses poches, un paquet de carte et un bonnet jamaïcain, il quitta son appartement. Rayonnant comme à son habitude, il salua les quelques ménagères rentrant de courses et échangea quelques passes avec les gamins du quartier avant de réellement commencer la journée.

Ce n'était pas encore le week-end et les rues étaient surtout remplies de gens rejoignant leur lie de travail. Aidan pouvait les repérer à leur air légèrement soucieux et leurs pas hâtifs. Ce genre de personne ne s'intéressaient pas à lui et ils ne l’intéressaient pas. Continuant sa route, il traversa un Manhattan bien trop bondé jusqu'au Queens. Ce n'était pas tant un repérage qu'une balade agréable sous le Soleil qui le mena jusqu'à un petit carrefour. Ses pas se stoppèrent et instinctivement il su que cet endroit était le bon.

Par ci quelques jeunes filles en journée entre copine, par là des touristes un peu perdu et là ? Un quarantenaire aux airs d'homme blasé de la vie. Le magicien déposa son chapeau, s'étira en prenant une grande inspiration. Let the show begin.

- Un dollar ! Un dollar ! Non mesdames et messieurs je ne suis pas un mendiant. Moi, vous ne m'ignorerez pas ! Ce que je demande moi, c'est de vous donner un dollar ! Qui veux un dollar ?
Il avait eu des jours plus inspirés, mais des regards curieux et intéressés se tournèrent tout de même vers lui.
Le plus difficile était d'accrocher la première personne. Les autres curieux allaient se rapprocher au fur et à mesure. Sans surprise, ce fut le petit groupe qui s'approchèrent en gloussant. Une bonne première prise car leurs cris et rires lorsque l'une d'elle découvrit deux billets de un dollar au lieu d'un seul dans sa paume serrée ne manquèrent pas d'attirer l'attention des autres passants.

Aidan enchaîna ses tours avec aisance, appelant chaque fois un nouveau membre du petit groupe de personne rassemblé autour de lui. Son chapeau se remplissait de quelques pièces et billet mais c'était surtout les sourires et les expressions incrédules qui le motivait pour continuer. La joie était contagieuse et c'est en émerveillant son public que le magicien se divertissait lui-même.

Il remarqua du coin de l’œil la jeune femme dans la foule. D'abord parce qu'elle était d'une grande beauté mais aussi par son air quelque peu fatigué et triste. Il y avait plusieurs genre de personnes qui s'arrêtaient pour observer un magicien. Des gens dubitatifs espérant démarquer des tours, des gens simplement curieux attirés par l'animation, des gens cherchant à s'amuser et à se divertir.
Cette personne cependant, observait les tours d'un air distrait et songeur, seulement un fantôme de sourire passant sur les lèvres lorsque tout le monde criait de surprise et d'incrédulité. Cette personne était du genre à simplement espérer tirer un peu de joie de ce merveilleux spectacle, un peu de lumière dans leur vie quelque peu sombre.

Aidan ne s'adressa pas à elle, bien qu'il avait remarqué qu'elle était restée plus longtemps qu'un passant ordinaire. N'ayant pas vraiment le cœur de la bousculer au nom du divertissement. Il s'appliqua simplement dans ses tours, jetant un coup d’œil dans sa direction de temps en temps dans l'espoir de lui décrocher tout de même un petit sourire.
Il y parvint enfin par un tour plus comique qu'impressionnant. Il avait placé deux ou trois personnes devant lui alors que la foule observait la scène de profil. Le magicien fit "disparaître" plusieurs objets de toute nature et de toutes tailles devant le regard ébahis des trois spectateurs en face de lui. Le reste de la foule cependant, pouvait bien voir que ce n'était qu'un jeu de main et que les chapeaux, mouchoirs, boites, parapluies, s'échouaient simplement derrière le magicien. Tout le monde explosa de rire sauf bien sûr les trois compères complètement éblouis. Aidan ri de bon cœur avant de rendre tout les objets à leur propriétaire.

Ce n'est que du coin de l’œil qu'il remarqua que la jeune femme avait souri. Il l'observa fouiller dans son sac et comprit qu'elle cherchait de quoi le payer. Heureux d'avoir apporté
de la joie à quelqu'un qui semblait en avoir besoin, Aidan fut presque triste de cet instant, car il signifiait aussi le départ de sa spectatrice.
Ce fut cependant son tour d'être ébahi lorsqu'il reconnu la forme d'une liasse de billet. Il devait y avoir plus que mille dollars là dedans ! Sa mâchoire se décrocha pendant une seconde alors qu'il l'observa la déposer dans son chapeau. Les autres spectateurs remarquèrent aussi l'étrangeté de la somme et un instant, l'ambiance redescendit.

- Euh.. Et bien... Je crois que cela mérite un tour digne de ce nom, vous croyez pas ! Je suis pas Houdini. Je suis pas Jésus ! Mais voyons ce que j'ai dans mon chapeau... A ben oui, plein de thune !
Il réussi à avoir quelques rires de la part de son petit groupe de spectateurs. L'argent avait apporté un peu de malaise dans le spectacle mais tout le monde resta tout de même, avide d'assister au grand final.

Aidan rassembla l'argent récolté dans ses mains. Les billets dans la gauche, les pièces dans la droite. Au dessus de son chapeau, il versa doucement la monnaie sur les billets qui, dans la confusion, se changèrent en cartes. Sans se laisser distraire par les applaudissement, le magicien prit son chapeau rempli de pièces et le mit sur sa tête. Secouant doucement, il retira son chapeau et le montra à la foule. Il était vide.
Le jeune homme enchaîna presque tout les tours visuels qu'il connaissait avec son paquet de carte à une vitesse hallucinante. Disparaître, apparaître, changer, doubler, multiplier, flipper, jeter. C'était comme une danse hypnotisante que chacun tentait de suivre pour comprendre. Les spectateurs étaient tous accrochés aux mains du magicien pourtant il s'arrêta soudainement pour soupirer théâtralement.

- Je ne crois pas que ça va être assez bon pour la demoiselle les gars... dit-il d'un ton un peu dépité en servant son meilleur regard de chien battu. Je crois que je vais avoir besoin de vous tous sur ce coup, vous voulez bien m'aider ? Tenez, mettez vos mains à plat comme ça, je vais mettre une carte à plat. Voilà fermez bien vos mains au dessus de la carte. Ah vous aussi tiens ! Je sens que vous avez une bonne énergie vous, vous allez m'aider. Tenez deux cartes. Pareil que votre camarade. Voilà !
Aidan fit le tour des spectateurs en distribuant des cartes à chacun sauf à la jeune femme à la liasse à laquelle il offrit un sourire complice.
- Parfais mes amis ! Ensemble je sens qu'on va y arriver ! Mais je fais quand même 50% du boulot, regardez j'ai la moitié du paquet !
Dépliant en éventail sa moité de paquet, il montra à chacun qu'il était constitué de cartes rouges comme de cartes noires. Il les rassembla et les rouvrit simplement pour cette fois découvrir une moité seulement constituées des cartes noires du paquet.
- AH AH AH ! Personne n'applaudit ! Je ne veux pas voir ces cartes dans vos mains. Je compte sur vous ! interrompit-il en s'armant de sérieux.

Prenant sa moité de paquet, il replia le tas et tira la carte intérieure vers le haut, créant un tube avec les cartes.
- Vous êtes tous prêt ? Je vais dire "un deux trois magie" et je veux qu'à "magie" vous ouvriez tous les mains ! Je sais c'est cliché mais c'est comme ça que ça marche le mieux. Un ! Deux ! Trois ! MAGIE !
Aidan frappa d'une main au dessus du tube de carte noires et devant la jeune femme apparu soudainement une rose dont les pétales étaient les cartes rouges. Les spectateurs qui ouvrirent les mains les retrouvèrent vides et libres pour applaudir à tout rompre. Ne se laissant pas distraire, Aidan tira une carte du bas de la tige qu'il plaça au centre de la rose devant les yeux de sa spectatrice avec un grand sourire.

"Un café ?" était inscrit dessus au feutre noir.


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Lun 28 Avr - 20:41



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson


Le grand sourire sincère de sa spectatrice l'emplit de joie et de fierté. Eh ben voilà un meilleur résultat que des billets et un petit rictus ! Un oui et des compliments en plus ? Le sourire d'Aidan s'agrandit et satisfait, il rassembla habilement ses cartes en un paquet qu'il glissa dans sa poche. Il était si fier de lui qu'il se perdit en contemplation de ce sourire et en oublia un instant ses autres spectateurs.

- Oh ! s'exclama-t-il en se retournant lorsqu'on le lui rappela.

- Je suis sûr qu'il comprendront ! Après tout je n'aurais rien fait sans eux ! Merci les gars, vraiment ! Je vous revaudrais ça ! Et puis, toute bonne chose a une fin ! plaisanta-t-il joyeusement.

Certains continuèrent leur chemin le sourire aux lèvres et d'autres demeuraient, fouillant dans leur sac et leurs poches.
Comprenant rapidement le magicien glissa à leur côté pour leur présenter son chapeau. Il avait gagné bien plus d'argent qu'il espéré même sans savoir exactement combien contenait la liasse de la jeune femme. Mais mettre de l'argent dans le chapeau n'était pas seulement pour lui car il pouvait voir que ses spectateurs étaient tout aussi heureux que clore ce numéro avec une petite récompense. Il les remercia de nouveau et attendit que chacun reprenne sa route avant de retourner vers la jeune femme.
Étrangement il se sentit plutôt intimidé. Peut-être était-ce le fait de descendre de la scène, ou celui de se retrouver seul ? En tout cas il eu tout le loisir de se rendre compte à quelle point la demoiselle avait du charme. Ses vêtements soignés de soirée mettait son corps bien en valeur. Trop même. Aidan eu du mal à se rappeler de la jeune femme perdue derrière la foule et à la mine triste. Il se demanda un instant quelle mouche idiote avait bien pu le piquer de décider de déranger la demoiselle dans sa journée.

- Pardon pour le côté très... flamboyant. Le goût du... spectacle. s'excusa-t-il d'un petit ton bien différent de celui du showman. Aidan. se présenta-t-il simplement avec un sourire. La poignée de main n'était pas vraiment en accord avec une telle personne et de toute manière, Aidan s'était forcé à réfréner cette habitude étant donné la nature de ses habilités.

- C'est parti ? Gardez-votre café, je suis sûr qu'on pourra le réchauffer et le donner à quelqu'un qui en a besoin.demanda-t-il poliment avant de prendre la direction d'un café au coin de la rue. Il se sentit un peu idiot en  lui tenant la porte du café comme un vrai gentleman, mais quelque part le charisme un peu intimidant de la jeune femme l'y obligeait. Ils s’assirent sur l'une des anciennes banquettes de cuir, séparé par une petite table de métal forgé.

D'un petit geste, il demanda deux cafés au serveur. Il observa la jeune femme d'un air hésitant avant de s'excuser.
- Désolé mais je suis obligé. dit-il un peu gêné avant de glisser sa main dans l'une de ses poches et en ressortir la liasse de billet qu'elle lui avait donné. Non, je ne l'ai pas vraiment fait disparaître. C'est... ça... c'est beaucoup d'argent !
Il pensait être très enthousiaste de ce fait, pourtant sa remarque sonna plutôt soucieuse. Une jeune fille avec une telle somme, la laissant à un artiste de rue ? Il y avait clairement une histoire derrière tout cela et Aidan était du genre à avoir une oreille très attentive pour ce genre de chose. Mais même si c'était indiscret et qu'elle ne voulait pas en parler, il ne put s'empêcher de s'inquiéter un peu.



créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Ven 2 Mai - 16:40



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson



Aidan se frappa mentalement. Il pouvait bien voir le malaise d'Orchid et il ne s'en étonnait pas. Il avait deviné que cette histoire était quelque peu sombre et louche, pourtant cela ne l'avait pas empêché de faire une remarque. Pire encore, la jeune femme lui précisa qu'elle n'était pas une voleuse comme s'il l'aurait insinué.

- Non, non ce n'est pas du tout- commença-t-il mais il s'arrêta pour la laisser parler.
Il se mordit la lèvre en l'écoutant. Avait-il bien comprit ? Travailler de nuit, son accoutrement... La profession d'Orchid se devinait assez facilement pourtant Aidan n'osa l'assumer. Il n'osa pas vraiment demander confirmer non plus et préféra simplement ranger cette idée dans un coin de sa tête.

- Et bien... Je ne vais pas dire que je n'en veux pas. plaisanta-t-il d'un air un peu coupable en glissant à nouveau l'argent dans sa poche. Il avait compté deux mille dollars. Mais je comprends. Enfin... Il m'est aussi arrivé de ne pas vraiment vouloir garder un certain argent. Mais pour le coup je suis ravi de vous en débarrasser !

La provenance de cet argent était quelque peu clarifiée pourtant Aidan ne se sentait pas plus intelligent. Il ne saurait dire si c'était la liasse dans sa poche, la présence de la jeune femme ou le positionnement des planètes, mais il se sentait assez mal à l'aise et idiot. Pourtant il était d'une nature plutôt confiante et décontractée. Il n'avait pas l'habitude de se sentir intimidé par des inconnus.
Lorsqu'ils arrivèrent, le magicien se pressa d'enfouir sa gêne derrière sa tasse. Le liquide chaud et corsé l'apaisa un peu et il se permit un petit regard vers la jeune femme. Mais son regard se bloqua sur son visage. Il ne savait pourquoi mais il la trouvait inhabituellement belle. Était-ce sa peau ? Elle était d'une pâleur cristalline et d'une pureté irréelle. Comme le marbre des statues grecques mais... d'une douceur qui donnait envie de toucher... de... lécher.

Aidan secoua sa tête et reposa sa tasse de café un peu brusquement. Il ne savait pas ce qui lui arrivait mais il n'espérait qu'une chose, c'était que par un foutu hasard, la jeune femme ne possèdent pas le pouvoir de lire dans les pensées. Même sans ça, il était clair que son petit matage n'était pas passé inaperçu.

- Pardon je... Je suis distrait je... balbutia-t-il en se sentant de plus en plus con. Vous... Vous êtes très belle. finit-il par dire. Il n'y avait pas de mal à être honnête, non ? Mais ce n'est qu'un peu trop tard qu'il se rendit compte à quel point cela sonnait encore plus stupide et lourd.
- Oh putain... Je jure que d'habitude je suis plus doué que ça pour faire la conversation. grogna-t-il en se frappant la tête de la main.

Dans ses mains apparu une petite pièce avec laquelle il se mit à jouer. Un tic pour se déstresser.


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Lun 5 Mai - 16:31



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson


Mignon ?
Aidan sentit ses joues le picoter et il n'avait pas besoin d'un miroir pour savoir quelles couleurs elles avaient prisent. Si c'était sensé le rassurer c'était un peu loupé. Bon sang il se sentait comme un lycéen puceau face à la fille populaire de l'école. Chose qu'il n'avait jamais vraiment vécu et dont il ne se plaignait pas. Il faillit faire tomber la pièce avec laquelle il jouait pour se détendre. Heureusement la jeune femme lui vint rapidement en aide, voyant sa détresse.

- Oh oui s'il-vous-plait. répondit-il d'un rire nerveux lorsqu'elle proposa d'être curieuse. Le magicien se passa une main dans les cheveux et se gifla mentalement d'être aussi pathétique. Le plus discrètement possible, il poussa un long soupir pour se forcer à se calmer. Le regard qui se posa sur lui et le petit sourire qui le soulignait ne l'aida pas du tout.
Il se demanda si c'était finalement une bonne idée de la laisser poser des questions. D'ordinaire, c'était les autres qui répondaient aux siennes. Il ne se trouvait pas inintéressant mais, au vue de ce début de conversation, il eu l'impression qu'il ne pourrait que se sentir plus bête à chaque réponse. Il chassa néanmoins cette idée de sa tête pour une autre. Il ne lui avait pas offert un café pour la rendre mal à l'aise et l'ennuyer. Il fini par répondre au regard et au sourire d'Orchid.

- Vous pouvez m'appeler Dan, j'y suis plus habitué. Et ce n'est pas faute de vouloir vous répondre mais je ne saurais dire une date exacte. J'ai toujours joué avec tout et n'importe quoi depuis mon enfance. Mes premiers petits tours sont venus comme ça pour amuser mes amis. Puis petit à petit je me suis intéressé à ce que faisaient les autres, les pros. J'ai doucement étoffé mon répertoire. C'est pas si difficile... Quand on sait comment ça marche. Et ça, cela relève du secret professionnel ajouta-t-il en sous-entendu avec un petit clin d’œil.

Étrangement, parler un peu de lui le détendit grandement. Il n'était pas si égocentrique que ça, mais il se sentait plus à l'aise dans sa propre histoire qu'il ne l'aurait été en cherchant à jeter un coup d’œil dans celle de son interlocutrice. Il voulait lui poser des questions, il voulait en savoir plus, mais il pouvait aussi sentir qu'elle n'était pas du genre à étaler sa vie et ses secrets.

- Ah ! Vous m'avez eu, c'est bien vrai. Ça marche très bien le coup de la rose. La dernière fois je me souviens... C'était cette vieille dame aux cheveux argentés. Un mètre trente, environ quatre-vingt ans, avec un regard de sirène... Je ne voudrais pas vous vexer mais elle était bien plus belle que vous ! D'ailleurs la dernière fois, j'ai eu un bisou. Je dois perdre la main. répondit-il d'un air taquin.

- Et vous ? La magie vous intéresse ? demanda-t-il sans vraiment savoir pourquoi.

- Je vois beaucoup de gens passer et... Certain sont plus difficile à attraper que d'autre. J'ai cette petite échelle mentale où, par exemple, les touristes c'est du niveau facile, les enfants aussi. Les adolescents curieux, les passants détendus, ça commence à être plus difficile. Et dans le top il doit y avoir les businessman pressé, les riches qui ont mieux à faire... Mais je dois dire qu'une jolie fille avec un café froid, c'est un tout autre niveau.
A moins que mes talents d'hypnotiseurs sont meilleurs que je ne le pense ? Ou alors est-ce mon charme ravageur ? finit-il une fois de plus en plaisantant.



créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Mer 7 Mai - 21:48



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson


Son rire lui ôta un grand poids de la poitrine. Il avait peur de passer pour le puceau timide ou pire, le gros lourdaud à la drague maladroite. Un rire sincère était à ses oreilles la plus belle des mélodies, et la plus rassurante. Il rit de bon cœur lui aussi en entendant Orchid entrer dans son jeu.

- Je suis navré d'apprendre que la magie vous procure de la frustration. J'aime penser au contraire qu'elle apporte innocence et émerveillement aux gens. Si c'est les "trucs" qui vous intéresse, vous devriez peut-être passé de l'autre côté du rideau. Ce n'est pas si difficile, lorsqu'on a un bon professeur... Et puis après tout, tout bon magicien "au charme ravageur" se doit d'avoir une magnifique assistante, non ? plaisanta-t-il doucement.

Il n'avait pas vraiment besoin d'assistante, c'était un truc de magicien de scène pas de rue. Mais apprendre quelques tours à cette charmante demoiselle ? Avec plaisir !
Enfin, c'est ce qu'il se disait jusqu'à ce qu'elle remette discrètement une mèche derrière son oreille, découvrant un peu plus son visage fin. Un chose était sûre, s'il voulait jouer les professeurs, il devrait s'habitué à la présence d'une aussi jolie femme à ses côtés.
Son regard, sa voix sensuelle, tout chez elle semblait avoir un pouvoir hypnotique. Et c'est lui qui se vante de ses talents d'hypnotiseurs ? Ses mots firent naître un sourire un peu niais sur ses lèvres lorsqu'elle l'appela "cher magicien". Il resta bloqué un court instant, ne sachant pas trop quoi répondre. Il faillit placer un maladroit et étrange "Merci.", mais ses paroles furent ravalées lorsque soudainement, les lèvres d'Orchid se posèrent sur les siennes.

C'était un baiser étrange, sûr, propre, maîtrisé, pas vraiment ce à quoi Aidan s'attendait après ce bout de conversation plaisantin et léger. A vrai dire, il avait complètement oublié les idées qu'il s'était faite sur la profession d'Orchid. Il aurait pu s'en souvenir en sentant ce baiser quelque part froidement professionnel, mais il ne le laissa pas froid du tout.
Au contraire, le magicien avait sentit une puissante vague de chaleur l'engloutir lorsqu'il sentit les lèvres douces de la femme contre les siennes. Son cœur s'était mit à bondir dans sa poitrine et ses muscles se crispèrent, se remplissant d'adrénaline. C'était comme s'il venait de recevoir le baiser le plus intense de sa vie. Lorsqu'il se laissa retomber sur sa banquette, le souffle court et complètement chamboulé, il avait l'impression de sortir d'une nuit de folie sexuelle mélangée à un tour dans une machine à laver. Il ne s'en remettait pas.

- H-hein quoi ? balbutia-t-il en se rendant compte que la jeune femme lui avait parlé. Il n'en avait capté qu'un vague écho incompréhensible. Il voulu la regarder, reprendre son calme, mais la sensation intense qu'il avait éprouvé ne semblait pas vouloir s'effacer, le laissant pantelant et crispé.

Il pensait clairement et bêtement que cette femme lui faisait mystérieusement l'effet d'une bombe atomique, mais plus les secondes passaient, plus il était forcé de se demander s'il n'y avait pas autre chose. Il avait l'impression que son sang bouillonnait et chaque parcelle de sa peau le picotait. Son rythme respiratoire ne se calmait pas, il brûlait et pouvait sentir des gouttes couler le long de son dos. Il vit ses mains trembler et il comprit. La réalisation lui permit de reprendre ses esprits assez pour jeter un regard un peu paniqué à la jeune femme.

- Est-ce que... Est-ce que vous... commença-t-il à demander, toujours essoufflé.

Mais il s'arrêta pour jeter un regard vers le reste du café. Il avait toujours pensé qu'il ne valait mieux pas mentionner les pouvoirs étranges devant tout le monde. Il remarqua d'ailleurs qu'il avait bien fait de s'arrêter de parler car tout les clients présents s'étaient retournés vers eux.

- P-pardon je me sens pas bien. dit-il simplement avant de se lever assez brusquement et de partir vers la porte. Se sentant un peu comme un asthmatique après un marathon dans le désert, il n'était pas en très grande forme. Il ne résista aucunement lorsqu'il se sentit poussé contre un mur. Il se trouva face à face avec la serveuse quinquagénaire qui se colla littéralement contre lui.
- Oublie pas l'addition p'tit cœur. Aujourd'hui c'est promotion spéciale. Gratuit pour les sexy. Et en plus, t'as le droit à une gâterie. susurra-t-elle langoureusement en laissant glisser ses mains sans gênes sur le corps du magicien.

- Q-Quoi ?!


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Sam 10 Mai - 13:11



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson


Aidan était partagé entre l'envie de crier comme une gamine, exploser de rire ou vomir sur le visage de la femme qui le palpait sans gêne. Bloqué, il se contenta simplement de dévisager son agresseuse les yeux exorbités, poussant le plus assourdissant des cris internes. Heureusement, il n'y avait pas que lui pour se sortir de la situation car même en sentant les mains de la serveuse s'attaquer à sa ceinture il resta pétrifié.

La femme disparu de son champ de vision et avant de comprendre pourquoi, il prenait la fuite, serrant la main d'Orchid. Il n'avait pas vraiment besoin de raison valable car la seule idée de s'éloigner à grand pas de sa violeuse lui suffisait.
Le calme et la fraîcheur du nouveau lieu et le bruit de la porte qui se ferma derrière eux le soulagea quelque peu sans qu'il ne parvienne à reprendre son souffle. Il se retourna pour remercier sa sauveuse mais une fois de plus son "merci" fut ravalé par un puissant baiser.
Celui-ci cependant, était plus maladroit, plus fébrile, plus intense que le précédent. La sensation des lèvres d'Orchid étaient rassurantes après celles non désirées de la serveuse. Elles étaient d'un tel délice qu'Aidan voulu prolonger leur contact, oubliant un instant qu'un baiser avait été la cause de toute la situation. Elle, cependant, l'avait comprit et s'éloigna brusquement, même à contre cœur.

- Qu-Qu'est-ce qui m'arrive ? Qu'est ce que tu m'as fait ?? balbutia-t-il affolé. Il ne voulait pas être indélicat, il savait très bien que c'était surtout son pouvoir qui le foutait dans ce genre de situation foireuse, mais l'air paniqué de la propriétaire du pouvoir ne l'aidait pas à être très objectif.

- Qu'est-ce qu'on t'as fait ?! s'étrangla-t-il un peu plus devant les paroles d'Orchid. Il commençait à se sentir aussi inquiet pour lui que pour elle. Restant loin de lui, les poings serrés, elle semblait tout aussi mal à l'aise que lui.
- Un tour de magie ? Je suis... Je suis pas sûr que ça va arranger quoi que ce soit Orchid... souffla-t-il d'un ton quelque peu sarcastique. Elle n'avait pas tord, il arrivait souvent au magicien de s'amuser un peu pour se distraire et se détendre. Mais cette situation était bien différente et ses mains trembaient toujours.

- Okay okay c'est bon, je sais quoi faire. la rassura-t-il en fouillant dans ses poches. Il en sortit un joint qu'il cala entre ses lèvres déjà sèches. On ne juge pas. plaisanta-t-il en l'allumant.
Le temps de réflexion, le calme et le fait d'être seul avec Orchid l'aidait déjà à retrouver lentement ses moyens mais la présence de Marie Jeanne dans ses poumons était sûr de l'aider un peu plus.
Il s'asseya contre un mur et se força à prendre de profondes et longues inspirations. Son rythme cardiaque ne ralenti pas mais il pouvait sentir ses muscles se décrisper progressivement. Il continuait d'avoir chaud en revanche et sentait encore des gouttes perler sur son corps.

- Est-ce que ça va ? demanda-t-il enfin après quelques minutes de silence. Je suis désolé je... J'aurais dû vous prévenir qu- enfin, je sais jamais quand... Je ne voulais pas... Mais il n'y avait pas vraiment de bonne réponse, ni de fautif dans la situation. Comment pouvaient-ils savoir que l'autre avait un pouvoir ? Tous deux le cachait et c'était bien mieux ainsi. Malheureusement pour eux, le pouvoir d'Aidan rendait les cachoteries très difficiles sur ce point.

- Désolé mais je dois vous demander. Quel est exactement la nature de votre pouvoir ? Ça... Ça m'aiderait à le contrôler. Bon sang je sais même pas ce que je suis en train de faire en fait.
Le magicien tenta de garder le sourire mais il avait du mal à cacher son malaise. Ce pouvoir était étrange, trop étrange pour qu'il le saisisse tout de suite et il n'appréciait pas ça. Aller vite, lancer du feu, entendre la radio dans sa tête, tout ça avait été assez clair au premier abord mais là, la seule chose qu'il pouvait déduire de ce qu'il avait déjà vécu, c'est qu'il n'allait pas aimer ce qui lui arrivait. Orchid elle-même ne semblait pas l'apprécier.

- Une petite taffe ? proposa-t-il amicalement.


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   Dim 11 Mai - 22:17



«I've got the magic in me.»
feat. Drumë Andresson


Oui, ce n'était pas de sa faute, il ne pouvait pas le savoir. Malgré ses excuses qui lui permettait d'avoir un semblant de responsabilité et de contrôle sur la situation, il ne sentait pas en tord. Particulièrement dans son cas, c'était les rencontres avec d'autres originaux qui lui posaient problème. Il n'aimait pas penser mais en dépit de son admiration pour les capacités extraordinaires de chacun, il les blâmait inconsciemment de lui communiquer leurs difficultés. N'étant aucunement maitre de ses capacités et ne pouvant prédire la prochaine rencontre catastrophique, il avait encore beaucoup de mal à se voir comme l'un d'eux. Plutôt quelqu'un bien trop influençable par ce genre d'entourage.  
- Je ne dirais pas vraiment "copier". Disons plutôt que ce que vous avez, je l'ai. Ne vous offensez pas, mais c'est pas comme si j'avais envie de soudain transpirer de l'AXE. grommela-t-il doucement.
C'était frustrant de subir sans pouvoir contrôler quoi que ce soit. Ca l'était aussi de s'efforcer à maitriser ce qui lui tombait dessus et d'ensuite sentir le pouvoir s'effacer alors qu'il commençait juste à l'apprécier. Une chose était sûr cependant, c'est qu'il ne serait pas triste de voir ce pouvoir là s'effacer.

Mais après quelques secondes de réflexion, Aidan se rendit compte de son insensibilité et de sa bêtise. Il se plaignait d'une chose qu'il ne possédait que depuis quelques minutes alors que Orchid, elle, vivait et devait vivre le reste de sa vie avec. Il se mordit la lèvre, la frustration encore trop présente pour qu'il ne s'excuse à haute voix.

Il comprit seulement alors la raison du malaise d'Orchid. Elle savait ce qu'il éprouvait, mais pire encore, il l'obligeait aujourd'hui à voir de l'autre côté du miroir. Il pouvait la voir garder ses distances et se retenir. Pour tout à fait être honnête l'idée de l'attirer ne le dérangeait pas vraiment. Il n'était pas contre le fait de pouvoir sentir ses lèvres tremblantes de désir contre les siennes. Mais si quelqu'un savait que cette attraction n'était que le fruit fabriqué de son pouvoir, c'était bien Orchid.

- Pardons pour... le sex appeal. dit-il doucement en se forçant à se calmer du mieux qu'il pouvait. Il prit une nouvelle bouffée de fumée et détourna le regard d'Orchid. Il ne savait pas vraiment comment fonctionnait son pouvoir, mais quelque chose lui disait qu'observer une jolie femme ne l'aiderait pas à diminuer les effets des phéromones du désir.

Il ne manqua pourtant pas de pouffer doucement en l'entendant prendre ses grands airs de guerrières.
- Me défendre ? La Majijuana m'aide à me détendre mais elle me transforme pas en Dalahilama. Vous inquiétez pas. Et elle le rendait aussi beaucoup plus bavard.
Pourtant Orchid n'avait peut-être pas tord de s'inquiéter. Bien que choqué et surprit, le magicien avait encore du mal à voir comment attirer les gens sexuellement pouvait en plus d'être très gênant, être dangereux.

La jeune femme ne le laissa pas planer dans son confort très longtemps car elle le força à se relever.
- Moi ? M'expliquer ? S'il y a quelqu'un qui doit s'expliquer c'est celle qui s'est soudainement mise à me tripotter la b... oucle de ceinture ! s'énerva-t-il doucement en suivant tout de même la jeune femme dehors. Sentant qu'elle était décidée à prendre la fuite, il prit une dernière taffe et fit ses adieux à MariJeanne qu'il jeta dans un coin de la ruelle vide.

Quelque part qu'il connaissait dans le Queens, non loin ? De jour il connaissait les rues, les lieux de passages, les commerces, là où il y avait du monde, bref tout ce qu'il ne leur fallait pas. Le magicien dû se concentrer pour se rappeler des lieux qu'il fréquentait de nuit, les bars, les clubs, des endroits qui ne s'animaient que la nuit et qui possédaient toujours des pièces privés.

- Euh non, mais j'ai des amis dans le coin, suivez-moi ! finit-il par dire avant de prendre à son tour la main d'Orchid et de la mener hors de la ruelle.

Il ne couru pas d'abord, songeant qu'ils éviteraient de se faire remarquer. Il n'avait pas l'impression de sécréter une quelconque phéromone et la sensation légère dans sa poitrine amenée par la drogue douce lui donnait l'illusion d'être parfaitement à l'aise avec la situation. Cependant les regard ne tardèrent pas à se tourner vers eux. Des coups d'oeil, des clins d'oeil, des regards insistants, des caresses. Rien de violent mais assez pour créer à nouveau le malaise du magicien. Et plus il stressait, plus les gens semblaient s'amasser autour d'eux.

- Oookay, on se casse ! finit-il par crier d'une voix étranglée. Serrant un peu plus la main d'Orchid, il se mit à courir.
Cela ne l'aidait pas à se calmer et bien qu'ils allaient assez vite pour esquiver les gestes des passants, il pouvait voir dans leurs regards avides la puissance grimpante de son influence. Tout pour l'inquiéter. Il se força à se concentrer sur la présence d'Orchid à ses côtés, sa main dans la sienne. Il n'était pas seul dans cette situation, elle allait l'aider, non ? Mais ce n'était pas vraiment à son aide qu'il pensait lorsqu'il sentait ses doigts fins dans contre les siens. Bon sang, il n'arrivait pas à se calmer.

Ils déboulèrent dans une ruelle et avant que des passants ne songent à les suivre, ils entrèrent à travers une porte de service noire. Leur passage était rapide, mais on pouvait lire dessus "SugarBaby Stripclub, Staff Only", écrit en rose.
Heureusement le club n'était pas ouvert, comme Aidan l'avait prévu. La vision de la salle vide et de la piste de danse éteinte lui arracha un soupir de soulagement. Ne se laissant pas le temps de songer à l'ironie de la situation, il commença à se diriger vers un rideau de velours rouge cachant un couloir dans un coin de la pièce.
- Hey Dany, qu'est-ce que tu fais par ici !
Aidan sursauta mais reconnu vite le gérant de l'établissement caché derrière le comptoir du bar. D'ordinaire il lui aurait serré la main, donné une accolade et commandé une bière pour lui demander des nouvelles de sa femme mais son instinct le poussa à plutôt s'éloigner de quelques pas.
- Euh pardon Clad je t'empruntes une Privée. Pas le temps de t'expliquer. La DEA au cul et du crack plein les poches ! plaisanta-t-il. Le stress dans sa voix ajouta pourtant une bonne couche d'authenticité dans son mensonge.
- Comme tu veux ! Oh et garde m'en poussin ! salua le gérant alors que les deux fuyards disparurent derrière le rideau rouge.

Poussin ?? Le visage d'Aidan prit une étrange couleur. Ils étaient amis certes, mais pas ce genre d'ami. C'était déjà assez étrange avec des étrangers mais percevoir une once de désir dans la voix bourrue du vieux Clad et son éternel col en V dévoilant des poils de torse noirs et frisés... Il frissonna.
Le couloir aux murs violets parsemé de constellations de strass menaient à différentes pièces. Certaines servaient de coulisses pour les strip-teaseuses et bien évidemment, l'une d'elles choisit ce moment pour sortir, habillée de son costume de scène. A savoir de la ficelle et beaucoup de maquillage.
- Salut Dany... C'est une petite nouvelle ? Trop hot...
- Salut Jasmine euh... on est un peu pressé là, on se parle plus tard ?
- Hmm... j'ai hâte.
Aidan laissa échapper un son étrange entre le rire nerveux et le sanglot paniqué. Atteignant enfin la première porte d'une salle privée, il s'engouffra dedans avec Orchid et la referma immédiatement. Après avoir tourné la clé et entendu le verrou se fermer, il se laissa glisser contre la porte en poussant un soupir à réveiller les morts.

Trop de sex appeal, tue le sex appeal. C'était la première fois que les regards langoureux le faisait flipper. Il avait l'impression d'être un morceau de viande fraiche agité au milieu de bêtes sauvages et affamées. Pour la première fois, il pouvait comprendre ce que ressentait une jolie fille dans un club remplit d'homme en rûte. Et pour Orchid ? Le calvaire devait avoir atteint son paroxysme.

Le calme retomba doucement. Ce n'est qu'alors que le magicien appercu le saut à champagne, le lit circulaire aux draps de velours, la barre métallique dans un coin de la pièce et les rideaux épais et violet.
- Euh... Pardon pour... l'ambiance. balbutia-t-il en sentant ses oreilles rougir. Il s'était jamais senti aussi con de a vie.
- Je pensais juste qu'on serait tranquille ici. Le club n'ouvre que vers 22h.
Une pièce vide, tranquille, confortable et verrouillée. N'était-ce pas là tout ce dont ils avaient besoin ? Malgré la nature particulière de ce qu'il se passait généralement ici, c'était littéralement le lieu parfait pour se cacher et se relaxer. Mais Aidan ne se parvint pas vraiment à se détendre dans cette pièce baignée de lumière rosâtre et tamisée. Ni en se rappelant ce que renfermait les commodes de ce genre de chambre ou en se rendant compte de la forme très explicite de la clé qu'il avait dans la main.
- Il m'est arrivé de faire des spectacles... de magie... ici. M-mais c'est pas comme si je venais souvent. Enfin, si le gérant est un ami et... et certaines danseuses aussi... Mais ce n'est vraiment... Je-je vais arrêter de m'enfoncer maintenant. finit-il par soupirer en prenant son visage rougit dans ses mains, la "clé gode-michet" pendouillant mollement entre ses doigts.


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I've got the magic in me.   

Revenir en haut Aller en bas
 
I've got the magic in me.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvel avion de 3D: Magic 580
» [ROM MAGIC 32B]09/11 - (V1.6) Qteknology HTC HERO PORT from [2.73.405.5]
» [ROM] (magic 32 b) Full V3 No name Hero + Touchflo 3D V3 By Drizzy for 32B (08.15.2009)
» 3ème clic sur bouton magic mouse
» [AIDE] comment configurer la connection internet sur le magic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: Aidan Vawn-
Sauter vers: