Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Provocations et conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Provocations et conséquences   Dim 1 Juin - 12:15

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


La vue de son fils pointant sa baguette sur le visage ensanglanté d'un élève suppliant n'était pas la première image qu'Evan Rosier voulu avoir à l'esprit en cette nouvelle journée. Pourtant, ce fut bien ce qu'il trouva en descendant de sa chambre, prêt et tiré à quatre épingle comme à son habitude. Bien qu'il ne laissait que très rarement les autres affecter le déroulement de sa journée, la surprise l'arrêta dans son cheminement. Il observa la scène se dérouler, droit et silencieux, ne sachant pas vraiment quoi en penser.

Il n'aimait pas le trouble, le bruit, la saleté, les scandales, tout ce qui pouvait manquer de goût. Mais après en être venu aux mains avec Saïd il n'y a pas si longtemps, Evan se voyait réévaluer son acceptation de la sauvagerie comme mode valable de conflit. Ce conflit n'était pas tant désordonné, ni salissant ou bruyant.
La colère d'Elliot gagnerait à être plus contrôlée mais son comportement était admirable comparé à celui qu'Evan avait pu observer auparavant. Était-ce parce qu'il avait frôlé la mort ? Parce qu'il avait vu que son attitude ne lui apporterait que des ennuis ? Ou parce qu'il avait décidé d'écouter son père ? Peu importe, Evan ne put s'empêcher de ressentir un peu de fierté devant cette grande amélioration.

L'incident de la cheminée fit quelque peu grimacer le Serpent. Mais rapidement, un fin sourire amusé étira ses lèvres pâles. C'était comme assister aux babillements d'un nouveau né et à ses premiers pas sur le chemin de la grandeur.
Son visage redevint neutre à la seconde où les yeux d'Elliot se posèrent sur lui. La peur et la honte qu'il lu sur son visage enfantin l'amusa de plus belle mais cela ne se vit aucunement. Lentement et calmement, il s'avança vers les deux enfants, ne pouvant plus être juge silencieux de la situation.

- Il n'était pas dans mon intention de vous interrompre. Mais il me semble que mon nom à été plusieurs fois mentionné. dit-il calmement en arrivant à leur niveau.

L'autre élève s'était tu lui-aussi. Non pas vraiment par respect mais plutôt par embarras d'avoir été surprit. Colérique, il semblait comprendre que la situation n'était pas vraiment à son avantage. Mais cela ne le poussa pas à se calmer, bien au contraire.

- Quoi ! Vous allez vous y mettre à deux ? Allez-y ! Même deux R-

Mais avant même qu'il puisse prononcer la première syllabe de leur nom, l'élève sentit sa langue faire demi-tour dans sa bouche et se coincer dans sa gorge.

- S'il-vous-plait. Ne prononcez plus jamais ce nom. Il en va de votre survie. Parlez-en à quiconque et vous serez sûr de vous étouffer avec votre propre langue. répondit calmement Evan d'un ton presque doucereux en glissant doucement sa longue baguette noire entre ses doigts fins.

Il se retourna ensuite vers Elliot, se fichant complètement des plaintes étouffées de la victime. Du bout de la baguette, il obligea le garçon à relever la tête. Cet air de petit chiot coupable n'allait pas à un Rosier en devenir.

- La prochaine fois il serait de bon ton de choisir un endroit moins fréquenté. plaisanta-t-il doucement avec un sourire. Bon retour. ajouta-t-il alors.



[Cliquez ici pour voir la fiche d'EVAN ROSIER]
code by biscotte


Dernière édition par Admin le Sam 9 Aoû - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Provocations et conséquences   Sam 7 Juin - 11:43

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Fâché ? Le sourcil gauche d’Evan tressaillit légèrement. C’était un terme qui ne lui convenait absolument pas. Il était déjà très rare pour Evan Rosier d’être en colère. Lorsqu’on se considère bien au dessus des autres, ce que font ou disent les cloportes n’a que très peu d’impact. Elliot n’était pas un cloporte, ou du moins c’est ce que Evan espérait. Mais il en fallait bien plus pour “fâcher” Evan Rosier.

- J’ai lu. confirma-t-il d’un ton un peu sec, ne cachant pas qu’il n’était pas friand de ce qu’il avait vu.

L’autre élève ayant déserté les lieux, Evan prit place sur un des fauteuil de cuir sombre de la Salle Commune et invita Elliot à en faire de même. D’un coup de baguette, il alluma un feu vert émeraude dans la cheminée tout juste remise en état par le garçon.

- La une de la Gazette du Sorcier n’est pas non plus la place d’un Rosier. annonça-t-il clairement et simplement, son regard plongé dans les flammes dansantes.

Ces dernier temps, le nom de Rosier était apparu à plusieurs reprise et toujours pour des nouvelles manquant grandement d’élégance. Explosion, incendie criminel… Evan, tout comme son père avant lui, affectionnait tout particulièrement être une créature de l’Ombre. Un prédateur discret et silencieux, fourbe et malicieux. Un serpent majestueux.
Les Rosiers  connus de tout le monde sorcier, sont loin d’être invisible. Mais la notoriété dont ils profitent est bien différente de celles des bêtes de foires des médias. Elliot devait encore l’apprendre.

- Sans la présence d’un père pour te guider, je ne suis que très peu surprit que tu es perdu ton chemin au milieu de la vermine qui grouille dans cette école. dit-il d’un ton penseur, plus pour lui même qu’à l’intention d’Elliot.

Il restait très étrange pour Evan d’accepter le fait que si Elliot n’avait pas eu de père, c’était parce que dans le futur, ou le passé en fonction du point de vue, Evan Rosier était mort. Concept irréel pour un jeune homme dans la fleur de l’âge qui se sentait invincible. Mais Evan n’était pas non plus l’idiot qui s’obstinerait à refuser la réalité. Il chassa le malaise et se tourna vers Elliot. Il n’avait pas besoin de quatorze ans pour éduquer un enfant dans les règles de l’art.

- Cris le nom de Rosier et tu le trouvera bientôt dans la bouche des vautours putrides comme celui que tu viens de croiser. Est-ce ce que tu souhaites ?

- Tu cherches la reconnaissance des autres en courant après les scandales et la célébrité. Cesse. Tu ne trouveras dans le regard des autres, que voyeurisme, envie et perversion. Si la gloire et le prestige réside en toi, c’est dans ton sang.

- Tu n’as rien à prouver à quiconque. Si ce n'est… de prouver que tu mérites le nom qui t’as été donné.


[Cliquez ici pour voir la fiche d'EVAN ROSIER]
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Provocations et conséquences   Sam 9 Aoû - 18:30

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Elle ? Le jeune Rosier sentit un sourcil se courber sous la surprise. Mais il ravala bien vite l’expression qui lui avait échappée. Bien sûr l’existence d’un fils impliquait celle d’une génitrice. Une femme qui aurait jouit de son illustre nom par alliance. Mais pour Evan Rosier, les femmes n’avaient toujours représenté que des outils, des accessoires. Leur rôle dans une famille semblait tellement moindre à ses yeux qu’il eut du mal à voir une quelconque implication de sa future compagne.
Une pointe de curiosité le piqua de savoir qui avait été l’heureuse élue, mais elle disparu bien vite. Il n’avait jamais eu beaucoup d’intérêt ou de temps à consacrer à cette partie de son avenir. Celui qui l’intéressait en revanche, était la petite boule de frustration tassée devant lui.
Blâmer quelqu’un d’autre pour se défaire de ses tords. Ce n’était pas très élégant. Pourtant Evan retint un petit rire d’amusement face au visage froid du petit. C’était tout de même mieux que de se morfondre, ou de gober les mouches d’un air confus.

- Ne soit pas ridicule. coupa-t-il pourtant alors qu’Elliot lui justifiait ses agissements.

Le serpent se redressa dans son assise, clairement dérangé par quelque chose. Il savait ce qu’il voulait dire et il avait l’intention de s’exprimer clairement, mais il pouvait sentir les mots lui racler le palet.

- Si je suis mort. Il n’y a qu’une chose qui porte encore légitimement le nom de Rosier. déclara-t-il calmement, le regard perdu dans les flammes de la cheminée. Il laissa le silence planer quelque peu avant de se retourner vers son héritier. C’est toi.

- Ne confond pas courage et intelligence. Si la survie de la longue lignée des Rosier avait réellement été ton but premier, tu n’aurais pas été aussi bête que de jeter tête la première sur un champ de bataille. ajouta-t-il plus sèchement.

Les autres, les autres. Chaque phrase que l’enfant sortait de son esprit avait le potentiel de faire tourner les yeux d’Evan dans leurs orbites, mais il se retint de faire preuve d’un tel manque d’élégance. Le petit se semblait uniquement être capable d’être dans le regard des autres. Voir sa force dans la peur des autres, lire son renom sur les lèvres des autres, voir sa valeur dans la fierté de son père.
C’était là une attitude bien contraire à celle d’un Rosier. Ce jeune homme ne devrait se soucier de personne à par de lui-même et pourtant chaque mot et chaque pensée s’éparpillaient toujours vers “les autres”. C’était frustrant pour Evan qui lui, n’en avait clairement rien à faire. Il fallait qu’il change cela et cela prendrait peut-être un peu plus de temps et d’effort qu’il ne l’avait anticipé. Pour cette fois cependant, il n’ajouta rien à ce qu’il avait déjà dit. Ses doigts fins caressèrent inconsciemment la surface vernie de la baguette dans sa poche.

Il n’écouta les paroles du jeune serpent qu’à moitié, comprenant rapidement qu’il ne referait pas ce personnage en une soirée. Mais même son attention diminuée capta chaque détail de ce qui sortit de la bouche de l’enfant. Son regard plongé dans le vide s’intensifia et un sourire incontrôlable étira ses lèvres blêmes.

Oui, il le savait.
Il avait été stupide de croire que le grand Evan Rosier puisse mourir ainsi, si banalement, comme une fin de chapitre bâclée. Il l’avait toujours su, au fond de lui-même, que ce futur n’avait pas que ce rejeton si mal accordé à lui offrir. Non. Il y avait, comme il y aurait toujours, Evan Rosier.
Où était-il ? Que faisait-il ? Que préparait-il ? Le serpent se sentit réfléchir plus vite qu’il ne l’avait jamais fait et l’excitation vint l’envahir comme un poison des plus fulgurant. Il se força à rester immobile mais il n’en devint que plus crispé.
Il avait envie de hurler de rire, de crier de triomphe et de s’envoler pour confronter cet homme digne d’être son futur lui. Evan Rosier. Quel personnage était-il devenu après tant d’année ? Pour la première fois depuis l’incident, le Serpent trouva de l’intérêt à cette étrange époque du futur. Car oui, s’il y avait une chose pour laquelle Evan Rosier avait tout le temps et l’intérêt du monde, c’était pour lui-même.

Il ne pouvait pas rester là à rien faire en sachant que son autre lui se baladait quelque part sur cette Terre. Ne pouvant résister plus longtemps, il se leva d’un bond, faisant preuve d’une droiture digne d’une statue de soldat. Son regard vif scanna la pièce comme s’il espérait y apercevoir un homme partageant les mêmes traits que lui. Mais il n’y avait personne.
Personne à part le jeune Elliot Rosier qui lui lançait un petit regard de chien errant sous la pluie tout droit sortit des égouts. Evan revint subitement à la réalité en l’espace de deux clignements de paupières. Son sang se refroidit, retrouvant le calme reptilien qui le caractérisait bien. Pour une fois, l’enfant posait la bonne question.

- Crois-moi. S’il le voulait, il serait là. répondit-il d’un ton sec à la fois plein d’assurance froide et de fierté.

Oh oui, il connaissait Evan Rosier. Il n’y avait que peu de choses auxquelles il accordait son temps mais cela ne voulait pas dire qu’il était aveugle à tout le reste. Peu importe les efforts de l’école, de Dumbledore, du Ministère si ceux-ci avaient été mis dans la confidence. Rien d’aussi gros qu’une version de lui-même à Poudlard ne lui aurait échappé. Il savait qu’il savait. Mais que comptait-il faire ? Evan avait besoin de temps, de calme et de beaucoup d’intelligence pour découvrir ce qui se tramait dans sa propre tête des années de là.

Le Serpent s’apprêta à s’atteler à la tâche dès maintenant mais il se rappela soudainement de son précédent interlocuteur. Il se retourna vers Elliot qui le dévisageait bêtement comme il savait très bien le faire, attendant un ordre, un conseil, quoique ce soit pouvant lui indiquer comment se comporter. C’était triste et pathétique, tragique même de la part d’un Rosier. Mais Evan ne gaspilla pas non plus de temps à le lui expliquer.

- Soit sage. ordonna-t-il d’un ton léger et hautain avant de s’éclipser sans plus de cérémonie.

Alors qu’il arpenta les cachots d’une démarche si rapide qu’il semblait glisser sur les pavés humides, Evan Rosier n’avait d’attention que pour une personne dorénavant : lui-même. Et sachant que même son vieux lui ne prenait pas la peine de perdre son temps avec le gamin, il n’eu aucun scrupule à oublier complètement Elliot Rosier.



[Cliquez ici pour voir la fiche d'EVAN ROSIER]
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Provocations et conséquences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Provocations et conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clandestins à Calais: Menaces de mort sur les autochtones et leurs familles, dégradations, provocations. Nos médias n’en parleront pas! (Vidéo)
» Réponse de MUYAMBO aux provocations de Moïse KATUMBI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: The Marauders Book V2 :: Eli NPC :: Evan Rosier-
Sauter vers: