Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prrriitu fait l'oiseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Prrriitu fait l'oiseau   Jeu 18 Sep - 18:17








Prrriitu fait l'oiseau

    Thomas se retourna dans son lit. Un grand sourire s'étira lentement son visage encore endormi. Ce n'était le sourire venu d'un rêve, mais au contraire celui de la douce réalité venue le saluer. Il laissa la couverture rêche venir gratter ses joues roses et lui chatouiller le nez. Son coussin caressa ses cheveux bruns qui promettaient d'être en bataille. La chaleur s'échappait de sous sa couverture pour embrasser son visage à chaque fois qu'il la faisait flotter un peu plus haut avec son pied. La lumière du jour filtrée par endroit la toile épaisse de la tente ressemblait à de petites étoiles du jour. L'écho lointain des joyeux oiseaux résonnaient. C'était un beau matin.

- SALETÉ DE PIAFS ! Je jure que je vais les griller un a un pour les manger en brochette ! rugit violemment Jeffrey.

Thomas sursauta et se redressa, parfaitement éveillé. Ce n'était pas un beau matin pour tout le monde apparemment.

- Qu'est-ce que tu r'garde toi ? Tu va te mettre à piailler aussi ? Oh si tu dis le moindre mot, que tu sors le moindre son je te jure que j'utiliserais tes os pour mes p'tit brochettes de moineau ! menaça la marionnette depuis son coin de table.

Thomas se recroquevilla sur son lit et n'osa même pas le croiser du regard. Jeffrey avait le don de le terrifier, de par ses menaces incessantes, son ton agressif et son regard fou. Il avait aussi le don de chasser tout insouciance et paix chez le jeune homme qui ne parvenait plus à entendre le chants des oiseaux, que la lumière aveuglait et qui chassa la couverture qui le démangeait.
Son regard fuyant se posa cependant sur Clémentine qui, comme à son habitude, veillait sur lui sur sa table de chevet. Son regard doux et son petit sourire le rassura mais il se sentit encore mieux lorsqu'elle vint se blottir contre lui. Sa peau de porcelaine fraîche semblait apaiser la fièvre de la peur qu'inspirait Jeffrey.

- Sortons nous dégourdir les jambes. Il ne sera pas de meilleure humeur. chuchota-t-elle doucement à Thomas.
Ce dernier acquiesça, son sourire revenant doucement. Il s'empressa d'enfiler ses chaussures en ignorant les flots d'insultes et de menaces inquiétantes que le pantin continuait de vociférer.

- Et où tu vas comme ça toi ? Tu vas me chercher des piafs ? Ah oui va m'chercher un piaf avec beaucoup de plume que j'puisse m'en faire un édredon et des putains de boules quies ! rugit-il alors que Thomas s'enfuit de sa propre tente avec Clémentine à ses côtés. Il continua de trottiner jusqu'à ce que la voix de Jeffrey s'éteigne au loin. Le reste du cirque était encore endormit et le silence retomba. Avec le silence, revint le chant des oiseaux.

- Je ne veux pas que Jeffrey fasse un édredon avec un oiseau. J'aime les oiseaux. J'aime les oiseaux et... je n'aime pas Jeffrey. marmonna tristement Thomas en regardant le sol.
Il eu immédiatement un frisson en se demandant si Jeffrey aurait pu l'entendre et s'il le punirait d'avoir ainsi parler de lui, mais seule la main douce de Clémentine vint lui répondre et le rassurer.

- Il ne le pense pas vraiment Thomas. Ne t'inquiète pas. Et si nous allions les voir, ces oiseaux ? proposa joyeusement la petite danseuse.

- Vraiment je peux ? répondit Thomas dont le visage s'illumina de joie.

Clémentine acquiesça et il ne fallu pas plus pour que Thomas la prenne dans ses bras et se mette à courir vers le grand chapiteau. Manquant de glisser dans quelques flaques de boues, il fit le tour de l'imposante structure et s'arrêta un instant en découvrant les cages des tigres. La plupart dormaient encore à l'exception d'un gros spécimen qui fixait silencieusement les intrus. Thomas laissa échapper un soupir plein d'admiration.

- Emile serait jaloux de savoir que je suis venu sans lui. chuchota-t-il doucement sans quitter le fauve des yeux.
- Emile n'aura qu'à se lever plus tôt la prochaine fois. gloussa la petite poupée avec élégance.

Thomas rigola de bon cœur et se dirigea vers la volière. Il jeta un dernier regard vers le tigre qui le suivait toujours des yeux. Étrangement croiser le regard d'un animal ne le dérangeait pas, tout comme celui d'une marionnette. Peut-être était-ce là ce qui le rapprochait plus des choses non-humaines.

Le joyeux duo arriva alors devant la grande volière. La musique qui s'en échappait était plus belle que n'importe quelle gauche mélodie que jouait les instruments du cirque. Silencieux, admiratif, Thomas observa les nombreux êtres colorés qui voletait par moment de promontoire en promontoire sans jamais oublié de pousser leur petite chansonnette.

- Qu'aimes-tu chez les oiseaux Thomas ? demanda doucement Clémentine en caressant la main qui la tenait.
- Ils sont beaux et j'aime leurs chansons. Ils chantent bien et j'aime ce qu'ils disent. répondit Thomas sans se détourner du spectacle.
- Et que disent-ils ?
- Celui là dit "Prrriitu". "Prriitu prriitu prrriitu". Et c'est très joli. dit Thomas en pointant un petit oiseau bleu qui se mit à chanter, comme pour lui répondre.


créée par Matrona


Dernière édition par Admin le Jeu 25 Sep - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Prrriitu fait l'oiseau   Lun 22 Sep - 15:02





Prrriitu fait l'oiseau

    Tous les oiseaux se mirent soudain à chanter ensemble. Thomas et Clémentine ne comprirent pas que c'était la vue de leur maîtresse qui les avait excité. Ils rirent doucement et simplement devant cette joyeuse symphonie.
Le chant des oiseaux n'était pas aussi déstabilisant que la conversation des hommes. Chaque notes et chaque son était d'une clarté sans équivoque et tout semblait se mélanger parfaitement, comme si les oiseaux étaient menés par un chef d'orchestre invisible.

Un autre petit rire se fit entendre, un rire humain qui les fit se retourner. Une jolie demoiselle les observait non loin et semblait aussi apprécier la symphonie. Sans un mot et avec un sourire, elle les salua et s'approcha des cages. Saisissant une clé à son cou, elle en ouvrit une, laissant les oiseaux s'envoler. Thomas s'affola en les voyant sortir, mais il ne s'enfuirent pas, orbitant sagement près de la belle demoiselle.
Thomas l'observa silencieusement. Elle avait une belle peau et de belles mains. Chacun de ses gestes étaient emplis de beaucoup de tendresse et d'attention. Il y avait quelque chose de très apaisant dans ce spectacle de nourrissage et de soin. Le jeune homme se perdit un instant dans la contemplation.

Un petit oiseau vint cependant le sortir de son doux rêve. Thomas se recroquevilla un peu en le sentant s'approcher un peu trop près et protégea instinctivement Clémentine. L'oiseau était beau et n'était pas effrayant, mais Thomas avait toujours un certain malaise lorsqu'il s'agissait du contact physique. Heureusement, l'oiseau ne s'arrêta pas et rejoint sa dresseuse. Et celle-ci leur parlèrent.

- Ah, celle là dit "Bonjour." chuchota-t-il doucement à Clémentine.
- Oui Thomas, c'est normal. Celle là n'est pas un oiseau. Il faut dire bonjour aussi. répondit-Clémentine d'une petite voix. Bonjour ! ajouta-t-elle à l'attention de la dresseuse d'oiseau avec une élégante révérence.
- Je sais que ce n'est pas un oiseau. Elle a une belle peau et elle n'a pas de plumes. Elle est humaine, comme moi. Je suis humain. Je sais ça. répondit Thomas d'un ton sérieux avant de se retourner à son tour vers la dresseuse.

- Bonjour. Je m'appelle Thomas. Enchanté. ajouta-t-il en s'inclinant légèrement. J'ai dis ça parce que c'est ce qu'on doit dire quand on rencontre quelqu'un pour la première fois. Et je ne t'ai jamais vu avant. Alors il faut que je me présente. Mais je viens de le faire alors c'est bon. Et maintenant c'est ton tour. Non attend...
- Et je m'appelle Clémentine. coupa gentiment la petite danseuse. Elle savait que son marionnettiste se perdait souvent dans ses mots et ses pensées. J'espère que nous ne vous dérangeons pas pendant votre travail. Thomas aime beaucoup les oiseaux. ajouta-t-elle avec douceur.

créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Prrriitu fait l'oiseau   Jeu 25 Sep - 15:03





Prrriitu fait l'oiseau

    Le rire délicat de la dresseuse fit sourire le joyeux duo. Sa grâce et sa voix avait quelque chose de rafraîchissant dans ce cirque où tout semblait étrangement sombre et usé. Comme ses petits oiseaux, elle semblait curieuse et pleine d'énergie. Déposant quelques graines au creux de sa main, elle s'avança vers eux. Thomas recula instinctivement mais se ravisa rapidement en entendant sa question.

- Oui ! Oui j'aime beaucoup les oiseaux et j'aimerais beaucoup leur donner à manger. répondit-il, plein d'entrain en tendant la main à son tour.
- Tu es sûr ? Il faut que tu fasse attention. rappela doucement la petite marionnette.

La dresseuse les rassura en prenant les devant. Le mouvement agité des volatiles crispa Thomas qui se recroquevilla quelque peu. Néanmoins, il avait gardé sa main tendue devant lui comme Lilith. Il n'avait pas de graines mais un oiseau se posa tout de même dessus. Thomas éclata d'un petit rire surprit lorsqu'il sentit le contact des petites pâtes sur sa peau. L'oiseau picora gentiment la paume où devant normalement se trouver son repas, levant un regard curieux vers l'inconnu.

- Je n'aime pas qu'on me touche. Mais ça ça va. Ça c'est amusant ! s'exclama le marionnettiste avec un grand sourire.

De son autre main, il aida Clémentine à se balancer sur son avant-bras et à avancer vers l'oiseau qui les dévisageait toujours d'un air quelque peu intrigué. La petite danseuse s'approcha doucement et tendit une petite main blanche vers l'oiseau aussi grand qu'elle. Celui-ci tourna la tête et picora rapidement la robe en dentelle bleue de la poupée et ses petites boucles blondes. Clémentine et Thomas gloussèrent.

Sa petite main de porcelaine vint caresser les plumes colorées de l'oiseau qui sautilla légèrement avant de s'immobiliser, docilement.
- Il est si doux. murmura Clémentine d'un petite voix émue.

- Oui les plumes c'est doux, les oiseaux c'est doux. C'est pour ça que j'aime les oiseaux. C'est pour ça que Jeffrey veut s'en faire un édredon. remarqua Thomas joyeusement.


créée par Matrona
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prrriitu fait l'oiseau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prrriitu fait l'oiseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une hirondelle ne fait pas le printemps
» Nid d'oiseau en poil de ...
» Oiseau cru ou cuit
» [Paul Grimault] Le Roi et l'Oiseau (1979)
» Oiseau?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: Dark Circus :: Thomas Daventry-
Sauter vers: