Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Looing too closely

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Looing too closely   Mer 25 Fév - 21:27

Lincoln & Sarella

Looking Too Closely


Un petit patelin se distingua devant le petit trio formé assez récemment. C’était un groupe jeune et bien disparate mais les trois membres prirent la direction du village sans avoir besoin de prendre la décision oralement. Ils avaient besoin de provision.
Lincoln marchait joyeusement à côté des de ses deux camarades. Il n’aimait pas vraiment s’approcher des lieux habités mais la découverte d’un nouveau lieu l’égayait toujours, comme beaucoup d’autres choses. Il fut le seul à s’attarder un peu plus devant le panneau indiquant que ce petit village se nommait Drumnadrochit et le seul à tenter de prononcer ce nom, sans succès.

Sarella, elle, ne perdait pas son temps. Elle s’arrêta dès qu’ils purent mieux discerner les divers bâtiments de la ville et établit un plan de bataille d’une voix décidée. Lincoln avait toujours du mal à se faire à cette dureté et ce ton sans détour venant d’une si jolie jeune fille. Bien loin d’être du genre à se batailler la place du leader, les deux hommes acquiescèrent.
De l’eau, de la nourriture, des habits, du gaz, des lampes… Bref, tout ce qui pouvait servir à la survie était bienvenu. Lincoln ramassait parfois un peu plus sur sa route, comme des livres, des carnets, des photos, des bibelots, mais il pouvait déduire du regard fixe et creusé de ses camarades qu’ils n’étaient pas du genre à apprécier ce genre de flâneries.

La petite blonde pointa de sa machette un hangar qu’elle voulait fouiller en premier. Ils allaient sûrement fouiller plusieurs bâtiments voire tous si le temps et les circonstances le leur permettait. Optimiste et patient, Lincoln accepta le choix de Sarella et commença à prendre la direction du hangar. Dante, voulant sûrement être plus efficace, décida plutôt d’aller fouiller un autre endroit.

- Quoi, même pas un petit bisou d’aurevoir ? plaisanta Lincoln d’un ton léger alors que leur camarade leur rappelait la règle des 12h.

La règle était dure et froide, mais bien que Lincoln n’ai jamais mit de durée spécifique après lequel l’abandon était justifié et pardonné, il connaissait cette règle. Il était déjà arrivé de continuer son chemin en laissant derrière lui des partenaires de routes disparus.

Il pouvait sentir que la jeune femme n’était pas rassurée de voir son ami se séparer du groupe mais Lincoln était confiant. Dante était un grand gaillard intelligent et prudent et le village semblait paisible. Tout allait bien se passer. Bien sûr rappeler la règle des 12h n’était pas la meilleure manière d’envisager la situation. Sarella grommela.

- Et quel genre de carrosse Madame veut-elle ? s’amusa Lincoln.
Sarella était du genre à ne mentionner que le plus important, le plus vital lors de leurs recherches et c’était bien la première fois qu’une voiture faisait partit de la liste.

On pourrait croire que la quête d’une voiture enchanterait le mécanicien toujours enthousiaste de tout, mais outre sa petite plaisanterie, le sourire de Lincoln ne monta pas très haut. Pensif, il hésita même à répondre qu’il n’était pas spécialement enchanté par l’idée.
Une voiture amenait beaucoup de contraintes. L’essence qui était bien plus difficile à trouver que les ressources ordinaires. Le fait de devoir emprunter des routes qui parfois étaient bloquées ou encombrées et poussaient à faire plus de détours. Lincoln qui s’était habitué à préférer survivre dans les zones naturelles loin de la civilisation se voyait face à un grand retour en arrière. Et en arrière…
A trois dans une camionnette. Il était une fois où cette idée avait aussi été la sienne. Le fait que les choses se soit passés comme elles s’étaient passées ne l’aidait pas à envisager cette option d’un bon œil. Il se tourna vers Sarella, prêt à lui donner son avis.
Mais la vue de la jeune femme lessivée et bougonne l’arrêta. Ses yeux verts étaient entourés de gros cercles sombres et ses joues doucement creusées lui donnait l’air encore plus sévère. Ses cheveux blonds flottèrent dans une brise froide portée par l’hiver.

- Hm. Pourquoi pas ! finit-il par dire en haussant les épaules. J’ai jamais aimé ça mais là j’dirais pas non à un petit camping car bien meublé. Et puis si y a pas… Ben disons que plus ça sera petit, plus on sera obligé de se coller les uns contre les autres. Je ne dis pas non ! s’amusa-t-il alors qu’ils arrivaient devant la grosse porte du hangar.

La première chose qu’il remarqua fut le gros cadenas qui entourait encore les poignets. Lincoln adressa un grand sourire à sa camarade mais resta néanmoins silencieux. Le fait que la porte n’avait encore jamais été ouverte était le signe que l’endroit renfermait peut-être encore des trésors cachés. Néanmoins, il n’était pas non plus impossible que quelqu’un, mort ou vivant, veille sur ses derniers.

Prenant son tournevis à sa ceinture, il glissa l’outil entre les mailles rouillées de la chaîne et tira sèchement sur celle-ci jusqu’à ce qu’elle cède et tombe au sol lourdement. Récupérant son tournevis, il prit aussi la chaîne à laquelle était encore attaché le cadenas et la fit passer sur son épaule.
Le bruit de la grosse porte coulissante en métal était sûr d’attirer les potentiels habitants du lieu. Lincoln resta donc immobile un instant et tendit l’oreille. Silence complet. Ce n’est qu’après un petit temps de soulagement que le mécano se rendit compte qu’il se tenait dans un garage.
Un garage déjà malheureusement pillé par des voyageurs étant peut-être entrés par une autre porte ou par l’ancien propriétaire des lieux. Les quelques outils étaient abandonnés en désordre sur le sol, aucun bidon d’essence était en vue et seule une vieille voiture à la peinture verdâtre écaillée demeurait fièrement sur l’un des ponts élévateur.
La vue d’un tel lieu de travail laissé à l’abandon lui donna un léger pincement de cœur. Il ne put s’empêcher de repenser à leur propre garage où ils pensaient finir leur vie. Il ne put s’empêcher d’inspecter avec émerveillement le véhicule encore suspendu en hauteur.

- Peugeot 204. Française. identifia-t-il avec une pointe d’affection et d’admiration. Tu dois boiter bien fort avec un essieu comme ça, pépètes...








Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
 
Looing too closely
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: Survival Instinct :: Lincoln Graham-
Sauter vers: