Lynage

Un forum personnel pour stocker et essayer des écrits et designs sur forumactif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Encore un noël pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Encore un noël pas comme les autres   Dim 29 Mar - 19:37

Noël. Juste un mot pour Evan Rosier. La désignation d’une période où le commun des mortels se pensait le devoir d’être plus heureux que d’habitude. Pourquoi pas. Le Serpent n’avait jamais eu de problème avec le bonheur des autres, sauf lorsque celui-ci nuisait au sien. Et c’était parfois le cas. Les rires, les festivités, la bonne humeur et les chansons entêtantes s’accumulaient au fur et à mesure que la date fatidique approche, dérangeant son quotidien d’ordinaire plus paisible.
Quand le jour fut enfin arrivé et que Evan Rosier ouvrit les yeux ce matin de Noël, il eu un soupir. Un soupir de soulagement pourtant. Les festivités allaient bientôt prendre fin. Il n’avait qu’a éviter les zones communes et étudier tranquillement dans un des cachots pour que la tempête passe au dessus de sa tête sans le déranger.
Avec un petit sourire, il remarqua que deux de ses camarades n’étaient déjà plus présent. Severus s’était sûrement levé plus tôt pour être sûr de ne pas croiser les joyeux enfants et leur cadeaux. Ou était-il lui-même allé chercher les siens ou en offrir ? Evan avait toujours du mal à le cerner parfaitement. Saïd non plus n’était pas là, mais incapable de se lever aux aurors même si sa vie en dépendait, il avait sûrement passé la nuit dans une autre chambre. Joyeux Noël catin… Seul Avery demeurait endormi paisiblement dans son lit. Saïd n’étant pas là pour briser le sommeil lourd du blond, celui-ci allait sûrement se réveiller vers midi.
Evan se leva et suivit sa routine quotidienne. Douche, peigne, habit, miroir. C’est lorsqu’il vérifiait que tout était en ordre pour cette journée qu’il souhaitait on ne peut plus normal qu’il entendit quelqu’un toquer à la porte. Son sourire disparu instantanément. Cela ne pouvait être rien de bon. Cette idée fut confirmée lorsque la petite voix d’Ada Bethney s’éleva de derrière la porte.
L’élève soupira à nouveau, d’agacement cette fois-ci. Bon, au moins elle avait apprit à toquer et demandait la permission.

Evan ouvrit la porte de la chambre et son regard froid et sévère se posa sur la jeune femme. Il n’eut qu’un rapide coup d’oeil pour le grimoire bien trop vieux pour demeurer dans des mains aussi malhabiles que celles de la jeune femme.

- Entre. ordonna-t-il plus qu’il ne donnait la permission.
Il referma sèchement la porte derrière la Serpentarde pour étouffer les joyeusetés des élèves réveillés dans la salle commune.
- Ne fait pas attention à lui. dit-il ensuite en désignant la masse endormie dans l’un des lits. Un dragon enragé ne saurait le réveiller et il sait mieux faire que de cacher des filles sous ses draps. commenta-t-il d’un ton détaché.

Non il n’avait pas oublié les événements récents qui s’étaient produit dans cette même chambre, mais il n’avait aucune intention d’y consacrer le moindre ressentiment.
Se plaçant à nouveau devant le miroir, il reprit sa routine là où elle avait été interrompu comme s’il refusait de se faire distraire par l’arrivée d’Ada Bethney et peu importe ce qu’elle souhaitait lui dire. Son regard se perdit un instant sur son propre reflet. Droit, tiré à quatre épingle et le regard scintillant d’intelligence, il arborait la même image qu’il avait toujours arboré. Le jeune homme intelligent, brillant et prometteur : Evan Rosier. Mais resterait-il toujours seulement “destiné” à accomplir de grandes choses ? Il savait aujourd’hui qu’il y avait bien plus.

- C’est une bonne chose que tu sois venue. Moi aussi j’ai à te parler. dit-il alors en finissant d’ajuster son bouton de manchette



Dernière édition par Admin le Sam 4 Avr - 11:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Encore un noël pas comme les autres   Lun 30 Mar - 13:13

La réaction de la petite brune arracha un sourire amusé au Serpent. Ça n’avait pas été son intention de la réduire au silence. Il aurait au contraire aimé savoir dès maintenant ce qui l’avait poussé à venir le déranger une fois de plus. Mais comme toujours, cela ne devait pas être bien important.
Après avoir vérifié une dernière fois que tout pli de tissu, bouton et couture étaient à leur place, Evan se tourna vers Ada Bethney. Elle avait reculé et maintenait inconsciemment le gros grimoire devant elle comme un bouclier de fortune. La vue n’était pas très glorieuse. Le Serpentard se retint de soupirer en voyant la lueur d’inquiétude et de peur qui brillait dans ses grands yeux bleus.
D’ordinaire, cela l’aurait plutôt flatté, preuve qu’il avait assez bien éduqué la jeune demoiselle. Mais ce matin là cela l’agaçait plutôt. Ne pouvait-elle se comporter normalement quelques fois ?

Elle l’encouragea de quelques mots timides mais cela n’aida en rien Evan Rosier. Lui qui n’avait jamais de problème pour exprimer ses pensées ou ses mensonges, il se rendit compte aux paroles d’Ada qu’il n’avait aucunement envie de lui parler.
Il savait ce qu’il avait l’intention de lui dire. Les mots étaient aussi clairs que l’encre sur le parchemin, mais ils ne semblaient vouloir couler jusqu’à ses lèvres. Qu’est-ce qui le retenait ? Était-ce l’anticipation de la réaction prévisible et agaçante d’Ada Bethney qui le dérangeait déjà tant ? Où était-ce les mots eux-mêmes ?

Le silence d’Evan Rosier vint lui aussi comme un encouragement pour Ada Bethney à s’exprimer.
Elle s’excusa, ou pas vraiment. Expliquant son départ prochain de Poudlard, elle exposa simplement le fait qu’elle ne traînerait plus dans ses pattes. Elle ne se remettait pas en cause, ni tentait de jauger la réaction d’Evan Rosier. Elle mettait simplement fin à cette étrange relation qu’était la leur. Un drôle de rêve. “Rêve” disait-elle alors que pour elle l’aventure relevait sûrement du cauchemar. Ada Bethney n’était plus un jouet et redevenait une jeune femme. Il était temps de rejoindre la réalité.

Evan Rosier cligna des yeux. Inconsciemment il avait entrouvert les lèvres, comme si les mots d’Ada avaient été les siens. Car ils étaient les même, quasiment, que ceux écris dans son cerveau et qui n’attendaient que de sortir. Ses mots, sa volonté, son plan. Et elle venait de tout gâcher, tout faire par elle même et briser les petits plans d’Evan sans même s’en rendre compte.

En la voyant tourner la tête vers la porte, la baguette du Serpent s’anima d’un soubresaut et d’un geste vif, il verrouilla la porte de la chambre. Pourquoi ? Allait-il lui faire payer l’affront qu’elle commettait en lui ôtant les mots de la bouche ? Allait-il l’empêcher de prendre congé de lui et la forcer à rester son jouet, son souffre-douleur ? Evan l’observa sans vraiment être certain de ses propres intentions. Il ne voulait juste pas qu’elle parte. Pas avant qu’il réussissent enfin à sortir quelques foutus mots de sa bouche. Mais toujours rien.

Figé par son propre silence, Evan sentit la colère et la frustration monter en lui. Pourquoi les mots gravés dans sa têtes ne daignait pas émettre le moindre son ? Il pouvait les voir, les entendre dans sa propre tête, mais ne parvenait pas à les transmettre à Ada.

- La réalité… dit-il mais sa voix incertaine ne parvint à rebondir sur ce simple mot.

Peut-être est-il temps d’arrêter de jouer, Evan. Ces mots raisonnaient dans sa tête, comme une force le pressant d’en finir. De la congédier et de la regarder quitter cette chambre et ce château en sachant que plus jamais Ada Bethney ne serait un problème pour lui.
Mais alors qu’il la regardait, debout là devant lui, il ne pouvait de résoudre à prononcer ces mots. Voilà pourquoi il ne parvenait pas à dire ces mots préparés dans son esprit. Il ne voulait pas la voir partir. Et s’il y avait bien une personne à qui Evan Rosier refusait de mentir, c’était à lui même. Ces mots n’étaient pas les siens.

- Ada. dit-il alors enfin d’une voix un peu plus tinté de son assurance habituelle. De ses doigts fins, il vint guider le visage de la demoiselle pour qu’elle lui fasse face. Il plongea son regard troublé dans le sien et l’observa un instant silencieusement comme s’il tentait de trouver quelque chose dans ses grands yeux bleus.

- Pourquoi ne pourrais-tu convenir ? questionna-t-il alors sans vraiment s’adresser à elle.
Son regard détailla son visage fin, ses cils et ses cheveux si noirs, ses lèvres roses et son regard brillant. Une poupée de porcelaine dans lequel se cachait un être énigmatique. Une danseuse endiablée qui tour à tour faisait preuve de folie disgracieuse et de talent délicat. Ne pouvait-elle convenir ?



Alors que son regard glissa sur la courbe de son cou, la baguette d’Evan glissa le long des hanches de la Serpentarde, transformant ses vêtements en une élégante robe de soie noire. Des joyaux émeraudes vinrent accommoder le tissu fin et et doux de la robe et encadrer le visage de la jeune fille sous la forme de boucles d’oreilles pendantes. Même son maquillage habituel avait été remplacé par un plus élégant et léger, dessinant des longs cils courbés et juste assez sombre pour faire ressortir ses yeux.
Lui tournant lentement autour, Evan se permit même de découvrir les clavicules blanches de la demoiselle en écartant délicatement ses cheveux. Le jeune homme la détaillait avec précision mais son expression n’étaient pas admiratrice ou envoûté. Simplement troublé par cette même question à lui même.

- Ne saurais-tu me convenir ? demanda-t-il à nouveau en cherchant cette fois-ci le regard de cette Ada transformée. L’Ada qu’elle aurait peut-être été si la vie et son oncle n’en avait décidé autrement. Ada Bethney, une sang-pur, si élégante, si maligne. Si convenable.  Ne pourrais-tu pas être convenable, pour moi ? lui demanda-t-il cette fois vraiment dans un souffle, comme une requête inavouable.

Cette fois-ci les mots lui filaient entre les lèvres sans que le Serpent soir vraiment sûr d’en agréer tous les sens. Pourtant, il refusa de brider ses propres paroles, ses intentions, ses actions. Se penchant vers elle, il guida ses lèvres vers les siennes et déposa un court mais doux baiser.
Un troisième pour eux mais une toute nouvelle sensation. Pas tant de passion ou d’amertume, mais une douceur amicale, une complicité qui dans le conflit avait su se faire discrète. Et pourtant elle était là, les poussant à rester ensemble malgré le fait que tous les deux feraient mieux de rester loin l’un de l’autre.

- M’aimes-tu, Ada Bethney ? demanda-t-il alors d’une voix douce alors qu’il plongea son regard gris dans le sien une nouvelle fois.

Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1356
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Encore un noël pas comme les autres   Mer 1 Avr - 19:14

Du contrôle. Elle en fit preuve en s’éloignant de lui, prenant place à son tour devant le miroir. Elle s’observa silencieusement et il en fit de même en la rejoignant devant son reflet. Ce reflet n’était pas celui d’Ada Bethney, par pour l’instant et tout deux le savaient. Pour Evan, c’était celui qu’il espérait voir un jour devant lui. Pour Ada, c’était le rappel de ce qu’on lui avait volé et ce qu’elle voulait récupérer.
Elle ôta ses boucles d’oreilles, faute de ne pouvoir tout ôter pour le rendre à Evan. Le Serpent prit les bijoux faits de magie sans se sentir offusqué. Il savait que cette vision d’Ada qu’il avait n’était que factice. Il l’écouta reprendre la parole calmement alors que la jeune femme s’était emplie d’un fond de colère et d’élégante amertume.

Son oncle, William Bethney. Le même individu assez fou et cupide pour nourrir l’ambition de s’approprier la fortune d’Evan Rosier. Il l’avait privé de sa fortune, mais aussi de sa vie, de son enfance, du travail précis et délicat qui l’aurait transformé en ce qu’elle aurait dû devenir. Une sang-pur, raffinée et talentueuse. Ada Bethney, la légitime.
La confirmation de son amour n’était pas plus important que la promesse qu’elle lui faisait. Un jour, elle reprendrait ce qui lui appartenait. Un jour, elle serait cette femme dans le miroir. Un jour, elle lui conviendrait. Evan ne put s’empêcher d’esquisser un fin sourire. Il ne s’était pas trompé. Ada Bethney serait peut-être bien celle qui partagerai un jour son titre.

Mais le “mais” arriva et même si Evan l’écouta avec le même calme qu’avant, son sourire laissa place à un soupçon d’incompréhension. Griffin ? Qu’est-ce qu’une personne aussi insignifiante que Griffin Whide venait faire dans leur importante discussion ? Evan fronça légèrement les sourcils mais rien de plus. Son esprit, lui, commença doucement à réfléchir.

Elle lui tendit alors son grimoire. Evan ne comprit pas tout de suite et l’observa d’un air intrigué. C’était un vieux livre emplit de magie. Il aurait sûrement plut à Evan Rosier, si cela n’avait été un cadeau. Un cadeau de noël qui plus est. Par politesse, Evan le prit et le déposa sur la surface la plus proche avant de se retourner vers Ada. Ce n’était pas le moment de se faire distraire.

Son expression quelque peu crispée demeura une seconde avant que finalement, Evan laissa échapper un petit soupir. Il paru à la fois agacé et amusé alors qu’un sourire prenait place sur ses lèvres fines.

- Es-tu… en train de me demander de t’attendre ? demanda-t-il d’un air un peu confus. Il eu même un petit rire mais ce n’était pas du dédain ou de la colère. Simplement de la confusion.

Se détournant d’elle avec un léger soupir, il s’assit sur le lit le plus proche, celui de Saïd. Alors qu’il se laissa doucement tomber sur le lit en désordre, il paru presque ordinaire un instant, juste un autre élève de Poudlard, parlant à une camarade dans sa chambre. Passant une main sur son visage, il désordonna très légèrement les cheveux qui tombèrent devant son visage. Lorsqu’il releva la tête il prit un petit temps pour forcer son esprit à ralentir et lui permettre de parler plus naturellement.

- Bon et mauvais… commenta-t-il avec le même sourire confus et presque, très discrètement, blessé. Quelle belle et simple façon de voir le monde.

Il se releva pour reprendre un peu de constance et chasser l’écho de lassitude qui avait prit place dans sa voix. Il se redressa et en quelque geste retrouva son apparence habituelle. Cheveux coiffés, habits tirés, regard froid.

- Tu connais Evan Rosier, Ada Bethney. commença-t-il alors d’un ton plus ferme. Et lorsque je dis Evan Rosier, je ne parle pas de moi. Tu as dû en entendre parler. Le terrible Evan Rosier. Le Mangemort. Le méchant qui tue les gentils. Comme le gentil Griffin… son regard gris se perdit un instant dans la blancheur du ciel qui s’étendait derrière la fenêtre de la chambre.

- Ce n’est pas moi. continua-t-il en se retournant vers elle. Mon nom est bien Evan Rosier mais je ne suis pas juste un écho de mon futur. Je ne suis pas un jouet, ni un outil, ni quelqu’un que tu peux prédire, Ada Bethney. Ne fait pas l’erreur de penser que puisque tu le connais lui, tu me connais moi. rappela-t-il d’un ton calme mais dans lequel elle pouvait deviner sa colère.

Il s’était approché d’elle sans s’empêcher d’être menaçant et intimidant. Mais il s’arrêta vite et se redressa, s’efforçant de contrôler sa frustration. Il détourna son regard d’elle et respira un grand coup. L’esprit ailleurs… Son regard alla cherché le livre qu’elle lui avait offert. Il glissa délicatement un doit sur la reliure abîmée par le temps. Il ne venait pas d’un temps aussi éloigné que l’auteur et pourtant il ne put s’empêcher de songer.

- Les choses ont changées. Ce monde n’est plus le même que celui que j’ai connu. murmura-t-il sans chercher à masquer son trouble.
Lui qui avait toujours apprécié avoir une longueur d’avance et une connaissance précis des conditions dans lesquelles il évoluait, il adressait là quelque chose qui l’avait profondément rongé depuis leurs arrivée dans cette époque lointaine. Mais comme toujours le Serpent ne se laissait pas déstabiliser.

- Tu as changé des choses, Ada. remarqua-t-il en lui adressant un petit regard avant de prendre délicatement le grimoire.

- Moi aussi j’ai un cadeau pour toi. ajouta-t-il d’un ton calme. Une promesse.

Evan, ôta une de ses mains du livre pour venir la poser tout aussi délicatement sur celle d’Ada. Son regard, distant mais sincère plongea dans le sien alors qu’il lui promit.

- Tu n’auras pas à choisir entre lui et moi.

Il eu un petit sourire. Il se permit alors de déposer un petit baiser sur sa joue avant de s’éloigner. Le sort qu’il avait lancé s’effaça doucement et Ada retrouva son apparence normale sous les yeux d’Evan. Il eu un petit rictus amusé.

- Joyeux Noël, Ada. conclu-t-il avant de quitter la chambre avec le cadeau d’Ada.

Revenir en haut Aller en bas
http://lynage.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore un noël pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore un noël pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vendredi pas comme les autres,... à St Claude.
» Un moteur de recherche pas comme les autres !
» Un enterrement pas comme les autres
» L'amour est une arme comme les autres.
» Sherlock Holmes. Un Noël pas comme les autres. Holmes/Watson. Drabble. G.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lynage :: Forums RPG :: The Marauders Book V2 :: Eli NPC :: Evan Rosier-
Sauter vers: